Équipe commerciale: +44 115 888 2969

FAQ Utilisateurs

Notions fondamentales

1. Qu’est-ce que la cryothérapie corps entier?

La cryothérapie corps entier est l’exposition du corps humain à un froid extrême, le plus souvent appliqué à l’intérieur d’une cryosauna ou d’une cryochambre. Le but de la CCE est de maximiser le potentiel du corps humain à réagir rapidement et de façon améliorée aux blessures. De plus, elle sert également à conditionner le corps à long terme et a des effets esthétiques positifs sur la peau. À l’origine, le terme cryothérapie dérive des mots grecs « cryo » (κρύο), ce qui signifie « froid », et « thérapie » (θεραπεία), ce qui signifie « remède ».  Les effets positifs de la cryothérapie sont reconnus depuis des centaines d’années, mais son potentiel absolu n’a été découvert que récemment. En se basant sur des études médicales examinant la sécurité d’application et la réponse de l’organisme à la cryothérapie, et en tenant compte des expériences à long terme des patients en cryothérapie, nous pouvons maintenant profiter pleinement des conditions extrêmes qui sont produites dans la cryosauna/cryochambre. Lors d’une séance, le corps de la personne est exposé à ces températures extrêmes afin de simuler un environnement dans lequel le corps pourrait souffrir d’hypothermie (condition dans laquelle la température interne du corps tombe sous le niveau normal 36,7°C ou 98°F). En conséquence, le cerveau prend les mesures nécessaires pour protéger le corps contre l’hypothermie. Il le fait en rétrécissant les vaisseaux sanguins et les muscles, principalement dans les parties périphériques du corps ; un processus appelé vasoconstriction. Une fois la séance terminée, le corps commence à se rendre compte qu’il se trouve dans des conditions sécuritaires ; il détend les vaisseaux sanguins et les muscles en un acte de vasodilation. Tout risque d’hypothermie dans le cadre d’une CCE est évité par la limite de temps qu’une personne peut rester à l’intérieur, à savoir 3 minutes. On a constaté que, à court terme, la CCE accélérait le rétablissement après une blessure, mais qu’elle contribuait également à l’amélioration de certains problèmes de santé.

2. La CEE est-elle une méthode sûre?

La CEE est réalisée dans l’environnement contrôlé de notre cryosauna, et les clients sont surveillés à tout moment par un personnel qualifié. Nos équipements sont conformes aux normes de santé et de sécurité dans des dizaines de pays. Ces équipements correspondent aux normes européennes, car ils portent le marquage CE et disposent de l’homologation UL. Pour les sites qui utilisent nos équipements, à savoir la cryosauna ou la cryothérapie du visage (cryofacial), nous recommandons d’effectuer une évaluation des risques (notamment pour le stockage et l’utilisation du LN2), avant l’ouverture au grand public et aux utilisateurs de tous les jours, afin de s’assurer que toutes les régulations sont respectées. Tous les opérateurs doivent suivre les consignes de sécurité pour un fonctionnement dans des conditions sécuritaires. Nos cryosaunas effectuent plus de 10.000 séances de cryothérapie chaque jour. En plus des tests effectués pour vérifier la conformité avec nos propres normes de sécurité et de production, la sécurité de la CCE effectuée dans nos appareils a été également démontrée au cours du temps.

3. Pourquoi utilisons-nous du LN2 (azote liquide), est-il nocif?

Aujourd’hui, presque tous les équipements cryogéniques (tout comme notre cryosauna) fonctionnent en grande partie avec un liquide de refroidissement appelé azote liquide. LN2 possède plusieurs attributs qui en font le liquide de refroidissement idéal pour l’utilisation dans le cadre d’une CCE. La première raison est son abondance dans l’atmosphère (environ 77% de l’atmosphère), ce qui nous permet de l’extraire facilement de l’air autour de nous en le comprimant sous forme liquide. Deuxièmement, l’état liquide de l’azote permet un stockage simple du liquide de refroidissement nécessaire. Sa température d’ébullition est de -196°C, ce qui nous permet d’obtenir très rapidement des températures extrêmement basses. La troisième raison est son accessibilité et le nombre de distributeurs parmi lesquels on peut choisir. La quatrième raison est liée aux directives de sécurité, d’utilisation appropriée et de manipulation du LN2 qui sont en vigueur. Ces-dernières en font un produit sûr qui peut être utilisé dans presque toutes les circonstances. C’est pour cette raison qu’il est si simple de profiter des températures extrêmes du LN2 (-196°C ou -320°F).

Avant d’entrer

1. Quels sont les risques associés à la CCE?

La cryothérapie corps entier est très bien tolérée et présente des risques minimes. Ces risques comprennent les fluctuations de la tension artérielle (jusqu’à 10 point systoliques) pendant le traitement (cet effet s’inverse après la fin de la procédure lorsque la circulation périphérique revient à la normale), les réactions allergiques au froid extrême (rare), les rougeurs et les brûlures cutanées (uniquement lorsque la peau est exposée à des températures basses plus longtemps que recommandé). Les risques sont le plus souvent observés chez les personnes dont l’état pathologique figure sur la liste des contre-indications.

2. Qui ne devrait pas se soumettre à une CCE?

Les états suivants sont des contre-indications à la cryothérapie corps entier : grossesse, hypertension grave (TA> 180/100), infarctus aigu ou récent du myocarde, angine pectorale instable, arythmie, maladie cardiovasculaire symptomatique, stimulateur cardiaque, maladie occlusive artérielle périphérique, thrombose veineuse, accident cérébro-vasculaire aigu ou récent, convulsions non contrôlées, syndrome de Reynaud, fièvre, tumeur, maladies des reins et des voies urinaires, troubles pulmonaires symptomatiques, trouble hémorragique, anémie grave, infection, claustrophobie, allergie au froid, âge inférieur à 18 ans (traitement uniquement avec consentement parental), maladies aiguës des reins et des voies urinaires. Les clients devraient toujours effectuer un examen de santé auprès de leur médecin traitant avant d’entamer un traitement.

3. Qui devrait se soumettre à une CCE?

La CCE est idéale pour les athlètes en quête d’une récupération musculaire, pour les personnes souffrant de douleurs chroniques et de troubles inflammatoires, et pour ceux qui souhaitent perdre du poids et rajeunir leur peau. La cryothérapie est utilisée après la chirurgie pour accélérer la guérison et atténuer la douleur sans les effets secondaires des médicaments antidouleur. Les jeunes clients, âgés de 10 à 18 ans, peuvent se soumettre à une CCE avec le consentement de leurs parents.

4. La CCE est-elle confortable ?

Oui.  La CCE consiste à faire circuler de l’air sec, hyper-refroidi sur la surface de la peau. Par conséquent, le processus ne gèle jamais les tissus cutanés, les muscles ou les organes. Le résultat n’est qu’une sensation de froid. On fait croire au corps que ce froid extrême met la vie en danger. La cryothérapie est un froid sec, sans humidité, et tolérable même pour ceux qui n’aiment pas particulièrement le froid.

La séance

1. Que dois-je porter dans la cryosauna?

Nous vous fournissons des chaussettes sèches et des chaussons pour vos pieds. Nous fournissons également des gants en coton léger pour vos mains. Les hommes devraient porter des sous-vêtements secs ; pas obligatoire pour les femmes. Tous les bijoux, montres, chaînes, bracelets et boucles d’oreilles sont enlevés. L’idée est d’exposer autant de peau que possible afin d’optimiser la réaction du corps.  

2. Que se passe-t-il pendant la séance?

La cryosauna transforme l’azote liquide en air gazéiforme extrêmement froid qui est libéré dans la cabine dans le but d’abaisser la température de la surface de la peau du client en l’espace de 1,5 - 3 minutes. La peau réagit au froid et envoie des signaux au cerveau qui, à son tour, stimule les fonctions régulatrices du corps et libère des protéines anti-inflammatoires ainsi que des endorphines dans la circulation sanguine. Les effets commencent à se produire immédiatement après la sortie du client de la cryosauna.

3. Comment le client se sent-il après la séance?

La CCE stimule le corps à libérer des endorphines (les hormones qui aident l’organisme à devenir plus alerte et énergétique). Les effets de chaque séance persistent habituellement de six à huit heures. La CCE peut soulager la douleur dans les articulations et les zones lésées. Le client peut également ressentir une amélioration de la qualité de son sommeil après s’être soumis à une CCE.

4. L’entraînement est-il recommandé après une séance de cryothérapie?

Oui, un des avantages de la cryothérapie par rapport à la glaciothérapie est que les tissus et les muscles ne sont pas gelés. 10 à 15 minutes d’entraînement léger après la cryothérapie induira une vasodilatation plus rapide des vaisseaux sanguins et des capillaires, et prolongera la période d’analgésie.

5. Dois-je prendre une douche avant ou après une séance?

Il n’est pas obligatoire de prendre une douche avant ou après la cryothérapie. Toute la procédure est sèche et n’humidifie pas votre peau.

6. Combien de traitements sont-ils nécessaires pour obtenir des résultats optimaux?

Selon le problème traité, il faut d’abord effectuer cinq à dix traitements consécutifs à de brefs intervalles (tous les deux jours). Après cette période initiale bien chargée, les traitements d’entretien doivent être effectués au moins une fois par semaine.

Autres questions

1. Que dois-je faire si j’ai souvent froid ou si je suis sensible au froid?

Étant donné que le froid de la CCE ne pénètre que la surface de la peau, vous ne ressentirez qu’un léger refroidissement. La cryothérapie améliore la circulation sanguine dans tout le corps et stimule la production de graisse brune. Par conséquent, votre capacité future à tolérer le froid devrait s’améliorer.

2. Le client peut-il attraper un rhume après une CCE?

Non. L’impact immédiat du froid de la cryothérapie fera monter la température interne du corps pendant une courte période de temps. La stimulation du système immunitaire peut aider à diminuer la sévérité et la fréquence des rhumes dans le futur.

3. Les personnes atteintes de claustrophobie peuvent-elles se soumettre à des séances de CCE?

Oui. La tête du client reste exposée à l’air ambiant dans la pièce. Il peut communiquer avec les personnes présentes dans la pièce. La tête du client restera toujours au-dessus du bord supérieur. La porte de la cabine se ferme à l’aide d’aimants ; elle ne peut donc pas se verrouiller. Un membre du personnel est présent tout au long du processus pour surveiller le client.

4. Comment la cryothérapie se compare-t-elle à un bain glacé?

La CCE entraîne une réponse du corps très différente de celle d’un bain glacé. Dans la cryosauna, trois minutes de froid extrême et sec n’atteindra que les couches supérieures de la peau. Par conséquent, les récepteurs de froid envoient des signaux au cerveau de limiter le flux sanguin à un cycle interne. La CCE entraîne une réaction du corps, à savoir la libération de protéines anti-inflammatoires et d’endorphines, ce qui résulte en un sang surchargé. Dans un bain glacé, quinze minutes d’eau froide stimulent le corps à transférer du sang vers les extrémités, ce qui entraîne une baisse de la température interne du corps.

5. Comment puis-je parler à d’anciens usagers ou à d’autres clients?

Si vous souhaitez parler à d’autres utilisateurs de la CCE (quant aux effets ou à l’équipement), prière de consulter notre section Références ou de visiter notre page Carte pour une carte interactive avec les coordonnées en question.

FAQ Utilisateurs

logo cryoniq

Follow us on

À propos de nous

Siège social

181. Manchester Road
Altrincham, Cheshire
United Kingdom
WA14 5NT
+44 115 888 2969

Branche slovaque

Komarnanska 9A
940 62, Nove Zamky
Slovak Republic

+421 915 761 802